Château d'Esclimont
St Symphorien le Château
Bleury Saint-Symphorien, Centre, 28700, France
+33 237311515

VII-VIIIème siècle

  • esclimont_histoire_007

D’anciennes cartes font apparaître une élévation de terrain située derrière la Tour
des gardes, de l’autre côté de la route. Pour se protéger des pillages, les seigneurs
des VII-VIIIe siècles avaient élevé une «motte» sur laquelle devait être bâtie
une tour ronde en bois, probablement ancêtre du donjon actuel, qui jouait un rôle défensif et servait de logement au seigneur.

XVIe siècle

En1543, Etienne II de Poncher alors maître des lieux, décide de transformer la forteresse en résidence de style Renaissance italienne, plus agréable à vivre, dans le courant artistique des châteaux du Val de Loire.


XVII et XVIIIe siècle

A la fi n du règne de Louis XIV (1643-1715),Charles-Denis de Bullion
ayant hérité du château le fait transformer dans un style nouveau, plus proche
de la rigueur classique. Il fait bâtir la chapelle et les écuries.


XIXe siècle

Au XIX ème siècle, le château d’Esclimont est devenu propriété de
la famille La Rochefoucauld et Marie-Charles-Gabriel-Sosthène entreprend en
1865 un immense travail de restauration confié aux frères Parent, émules de Viollet
le Duc, qui rhabillent les façades dans le style «Renaissance troubadour» ou «syle historique» cher à leur maître;
.

  • esclimont_histoire_006
  • IMG_4999
  • esclimont_histoire_004

XXe siècle

Le Château fut revendu à la famille Montmorency en cette année-là. Après le mariage d’Elisabeth Hélène Pierre (héritière de la famille Montmorency) et Louis François Sosthène de la famille RochefoucauldDou Deauville, il appartient à la famille de Rochefoucauld.
Foucaud, né en 1019, le premier seigneur de la Roche, fondateur de la famille La Rochefoucauld, la plus célèbre en France. Son descendant, François de la Rochefoucauld, est devenu parrain de François I en 1494. Sa statue équestre est érigée sur les  remparts du Château d'Esclimont.

1865

Leur fils, Marie Charles Sosthène de la Rochefoucauld, aménagea ce château dans un style romantique de Renaissance. Il eut gravé sa devise "C’est mon plaisir" sur tous les balcons du château,  ainsi que  le nom de sa deuxième femme, Marie.

1981
René Traversac, fondateur de la chaîne d'hôtel de luxe "Les Grandes Etapes Françaises", rachete le Château à la comtesse Laure-Suzanne-Marie, la petite-fille de Edouard, et le transforme en hôtel de luxe de quatre étoiles.

2015